13 nuits Seul

13 nuits Seul dans les couloirs d’un Hôpital. Galerie Ruine, Genève, Février 2017

Au début de l’été 2016, j’ai été hospitalisé pour me faire implanter un stimulateur cérébral. Cet appareil réduit de manière conséquente les symptômes de la maladie de Parkinson. Durant les 13 dernières nuits de mon hospitalisation, des insomnies me réveillait dès 4h du matin. J’ai choisi ces moments pour arpenter et photographier l’hôpital. Sans autorisation spéciale, il est interdit de photographier les patients et le corps médical. Mais les lieux, eux, ne demandaient aucune laisser-passer. J’en ai donc fait l’objet de ma recherche photographique.

13 nuits, 13 lieux photographiés, et pour chacun d’eux un sentiment de vide et de plein, d’absence et de présence. La lumière en point de mire, en trace verticales ou horizontales et l’absurde du contexte souligné par une bande sonore des bruits quotidiens de l’hôpital. Une immersion 13 fois racontée, non pas comme une répétition mais comme une succession d’expériences uniques.

 Les 13 photographies